Orang-outan

L'orang-outan est un grand singe asiatique à pelage roux. Il vit dans les forêts de Sumatra en Malaisie et de Bornéo en Indonésie. Les Indonésiens et les Malais l'ont baptisé « orang-outan » signifiant « homme de la forêt » parce que ce gros singe ressemble beaucoup à l'homme. Selon la croyance de certaines tribus, ces espèces ont été même, au début, des hommes, mais suite à un sacrilège, ils furent changés en animaux...

Histoire de l'orang-outan

Avec sa taille, ses yeux et ses gestes, l'orang-outan ressemble curieusement à un humain. Et si l'on scrute l'origine de ces bêtes à longs poils, on comprend vite la cause de cette grande ressemblance. En effet, l'orang-outan, tout comme l'homme, est de la famille des hominidés. Ils sont les plus proches cousins des humains. Ce sont des anthropoïdes, car ils ont presque les caractéristiques de l'homme : le corps, la forme du visage, l'absence de queue, etc.

Selon les études, l'orang-outan et l'homme ont les mêmes ancêtres et leur existence datait d'il y a 30 millions d'années, mais au cours des années, des branches se sont séparées au tronc principal, conduisant à la formation de nouvelles espèces, dont l'homme, il y a 10 millions d'années et les gorilles ainsi que les chimpanzés il y a 5 millions d'années.

Classification de l'orang-outan

Les orangs-outans figurent avec les gibbons (9 espèces), les chimpanzés, les gorilles, et les bonobos parmi les 13 espèces qui regroupent les grands singes anthropomorphes (singes ayant une apparence proche de l'homme).

De son nom scientifique Pongo pygmaeus/abelii, l'orang-outan est un mammifère placentaire de l'ordre des primates haplorhinien simiforme. Il appartient à la famille des Catarhiniens hominoïdés hominidés pongidés.

Selon l'histoire, les tout premiers orangs-outans, dont les Sivapithecus avaient une taille beaucoup plus imposante par rapport à l'espèce actuelle.

L'on distingue deux sous-espèces d'orang-outan dont :

  • Le Pongo pygmaeus, l'orang-outan qui vit sur l'île de Bornéo
  • Et le Pongo abelii, l'orang-outan qui vit à Sumatra

L'orang-outan de Bornéo est plus petit que son cousin de Sumatra. Il a aussi un visage plus rond et moins poilu et a de gros bourrelets noirs sur chaque côté de la face. L'orang-outan de Sumatra, lui, a un pelage roux.

Le portrait d'un orang-outan

L'orang-outan mâle mesure environ 150 cm pour 80 à 90 kg. Mais la femelle est d'une taille plus petite, de 110 cm environ pour 30 à 45 kg.

On distingue l'orang-outan des autres singes par sa fourrure rousse. Seul son corps est couvert de poils. Et ceux sur sa tête peuvent atteindre 50 cm sur les épaules. Il a un corps massif, avec des bras très longs pouvant atteindre plus de 2 m et des petites pattes courtes avec des doigts préhensiles comme ceux des mains. On dit que l'orang-outan est une bête à quatre mains, tant ses pattes et ses mains se ressemblent. Ses longs bras, ses doigts robustes ainsi que sa paume très développée lui permettent de se déplacer et de s'accrocher aux branches avec sûreté et agilité.

À l'âge de la maturité, l'orang-outan mâle se distingue de la femme par le développement sur la joue d'une masse graisseuse qu'on appelle disque facial et qui prend la forme de demi-lune. Cette masse graisseuse peut atteindre jusqu'à 20 cm de long. On voit aussi ces proéminences adipeuses chez l'orang-outan femelle, mais d'une façon moins prononcée. À part cela, les mâles adultes possèdent aussi un sac laryngien qui lui permet de pousser de longs cris.

L'orang-outan mâle atteint à partir de 7 ans environ la maturité sexuelle. Mais la transformation de sa physionomie ne se voit tant qu'il est sous l'influence d'un mâle dominant. Une fois celui-ci meurt, son physique change rapidement, il devient plus grand avec une taille plus imposante et la masse graisseuse sur son visage apparait.

Parcourez nos pages pour connaître comment vit, se nourrit et se reproduit ce singe roux très intelligent et qui est malheureusement en voie d'extinction...